[Court Métrage] Don Hertzfeldt, Billy’s Balloon, 1998 (et autres films)

Il y a de ces auteurs qui vous marquent avec pas grand chose. Ayant regardé un nombre important de court métrages récemment, je me suis dit que parler de certaines œuvres, régulièrement, pourrait être sympa. Du coup, il s’installe ici une rubrique, peut être régulière, peut être non.  Nous verrons. En espérant que vous découvrirez des choses. Mais attention,  je ne suis pas une lumière en matière d’analyse cinématographique, ne vous faites pas d’idée.

MV5BMTU4NzQ4ODc0NV5BMl5BanBnXkFtZTYwOTM3OTY0._V1_SX640_SY720_

Je disais donc qu’il y a des films qui nous marquent avec pas grand chose. Ceux de Don Hertzfeldt font partie de cette catégorie. Ce réalisateur et animateur américain au nom imprononçable est né le premier août 1976.  Internationalement connu pour la plupart de ses films, il a reçu plus de 200 prix, et a été nommé pour des prix au Sundance Festival, et la palme d’or à Cannes, en 1998. Hertzfeldt est aujourd’hui considéré comme un des réalisateurs les plus influents du monde de l’animation. Pour plus de détails biographiques, je vous invite à aller lire cet article:

http://www.rottentomatoes.com/celebrity/don_hertzfeldt/biography.php

don_hertzfeldt_by_ollyzilla-d5k3mgb

J’ai découvert le travail de ce monsieur au nom imprononçable en cours, lors d’un travail d’analyse sur Limbo. On nous l’avais présenté comme une influence de Playdead, dans la manière d’exprimer des choses extrêmement violente, autant moralement que physiquement, avec des formes simples, voire naïves. Les films d’Hertzfeldt font rire, au début. Puis au fur et à mesure, le rire devient jaune, grave. L’humour noir est parfaitement maîtrisé, et au final, on se sent mal à l’aise. A vos avis.

Personnellement, je trouve ces films géniaux. Et vu la renommée du type, je suis loin d’être le seul.

 Billy’s Baloon, 1998

Wisdom Teeth, 2010

Ah, l’amour, 1995

Rejected, 2000

Publicités

3 réponses à “[Court Métrage] Don Hertzfeldt, Billy’s Balloon, 1998 (et autres films)

  1. « Billy »s Ballon », comment ça m’a retourné ! C’est saisissant, et avec peu de choses en plus !

    Et Hertzfeldt, il ne serait pas plutôt né en 1976 ? Parce que 1076, ça fait vieux tout de même. ;)

      • J’ai longtemps laissé le monde des courts-métrages de côté mais depuis que mon frère fait un Bac L avec option ciné, j’ai pu en découvrir quelques uns et je me suis rendu compte que j’étais passé à côté de quelque chose de complètement différent et de radicalement original la plupart du temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s